5 choses (morales) à faire pour être apprécié par ses profs

2

Cultiver de bonnes relations avec son professeur est un aspect que l’on a tendance à oublier lors de nos études. Nous voyons souvent le professeur comme un ennemi et nous refusons d’essayer d’entretenir de bons rapports avec ce dernier, bien souvent par peur de passer pour un « fayot » ou même « un lèche-*** ».

J’aimerais vous livrer un petit secret : quelques soient les efforts effectués par votre professeur pour être impartial, celui-ci n’est pas un robot, il aura ses préférences pour certains étudiants plutôt que d’autres car plus agréables, plus travailleurs, et plus intéressés.

Cet article ne cherche pas à faire de vous le « fayot de service » car cette attitude est tout, sauf recommandable. Au contraire, j’aimerais vous sensibiliser à l’importance d’entretenir des relations saines avec votre professeur, mais aussi plus étroites. En bref, être un peu plus qu’un élève aux yeux de votre professeur : devenir un élève qui a quelque chose à donner en retour, qui a autant à enseigner à son professeur, qui puisse apporter de la valeur ajoutée à la relation enseignant-élève.

Alors, comment développer des liens privilégiés avec son professeur ?

1 – Ne pas s’asseoir plus loin que le 3ème rang

En plus de ménager vos yeux lorsque vous devrez lire au tableau, vous serez aussi vu par le professeur. Cet élément est important car par la suite, lorsque le professeur voudra échanger avec vous durant le cours, le contact visuel se fera beaucoup plus facilement. Vous entendrez et serez aussi mieux entendu.

J’aimerais ajouter une petite remarque. Certains élèves peu disposés à participer et plus enclins à bavarder avec leurs amis durant le cours seront tentés de s’asseoir au fond de la classe. Attention, ceci est une grossière erreur ! Lorsque le professeur lève son regard vers la classe pour surveiller ses élèves, il active généralement sa vision périphérique et pour ce faire fixe un point à l’horizontal, au plus loin devant lui. Avec un peu de malchance, son regard tombera justement pile sur vous, en train de bavarder.

Il sera alors presque normal de vous agacer si le professeur vous dispute pour un simple bavardage alors que deux élèves du premier rang discutent sans s’arrêter depuis une demi-heure, sans qu’on ne leur dise rien.

Le professeur ne les remarque tout simplement pas ! Alors, où allez-vous vous asseoir en cours demain ?

2 – Pendant le cours, participez.

Levez la main, prenez la parole, répondez aux questions du professeur. Et cela même si vous n’êtes pas sûr de la réponse !

Oui je vous vois déjà venir, vous êtes timide, vous avez peur de vous tromper, bla bla bla : ON S’EN FICHE !

Dans les deux cas vous serez gagnant : si vous vous trompez, cela vous permettra de comprendre ce que vous n’aviez pas compris et malgré votre erreur, le professeur remarquera votre participation et votre effort.

Si vous répondez juste vous êtes doublement gagnant ! Cela vous permet de vérifier que vous avez compris le cours et vos efforts sont remarqués ! Votre image d’élève impliqué en cours augmente aux yeux du professeur.

Quand le professeur demande un volontaire, proposez-vous directement. En plus d’être un très bon exercice pour sortir de votre zone de confort, vous retenez l’attention du professeur grâce à votre implication dans le cours.

3 – Faites vos exercices et rendez vos devoirs à l’heure

Pas la peine de faire des exercices supplémentaires pour faire bonne figure (là vous passerez pour un fayot) mais contentez-vous de respecter les délais et les consignes.

Appliquez-vous à rendre vos devoirs en temps et en heure. Si vous ne le faites pas et que vous accumulez du retard, votre professeur aura vite fait de vous cataloguer comme un élève peu sérieux et ça c’est exactement ce que vous voulez éviter !

Si vous êtes perçu comme un élève difficile, qui ne travaille pas et ne fait aucun effort, vous partez avec un désavantage certain. Le professeur attendra que vous fassiez plus d’efforts, sera plus exigeant, et acceptera beaucoup moins de choses de votre part.

4 – Organisez un rendez-vous avec votre professeur.

En tout bien tout honneur bien sûr ! Si vous rencontrez des difficultés, et que malgré votre travail vous n’arrivez pas à décrocher les notes que vous pensez mériter, n’hésitez pas à en faire part à votre professeur. Organisez un rendez-vous avec lui pour étudier ce qui vous fait défaut.

En plus de remarquer votre intérêt, vous pouvez tirer beaucoup de bonnes choses de ce genre d’entretien avec votre professeur. Vous pouvez directement lui demander conseil sur l’attitude et les méthodes de travail à adopter dans sa matière.

Demandez-lui ce qu’il attend de ses élèves. Rappelez-vous, un professeur est un allié. Son but est de vous tirer vers le haut et de vous amener au plus loin dans la matière qu’il enseigne.

Après un échange constructif sur ce que vous devez améliorer, votre professeur fera certainement plus attention à vous et essaiera encore plus de vous encourager s’il vous perçoit comme réellement motivé.

Vous avez bien lu « réellement » car tous les conseils ci-dessus ne sont pas destinés à être réalisés de manière uniquement intéressée. Vous devez agir de manière naturelle, spontanée et non calculée. La mauvaise foi se repère très vite et jouer un double jeu avec votre professeur peut être fatal si vous êtes démasqué. Soyez vrai avec votre professeur mais aussi avec vous-même.

5 – Développer une relation privilégiée avec votre professeur (je vous livre ma méthode !)

Je mets en pratique ce conseil depuis très longtemps et c’est celui-ci qui me permet toujours de développer des liens forts avec les professeurs que j’apprécie.

Une fois le cours terminé, ne vous précipitez pas vers la sortie, allez plutôt échanger quelques minutes avec votre professeur. Posez-lui une question pertinente sur son cours, qui va un peu plus loin que ce que vous venez d’aborder en classe. Demandez-lui d’éclaircir certains points.

Vous avez à votre disposition la possibilité d’échanger avec une personne qui dédie son métier à une matière, et qui la connaît donc sur le bout des doigts.

Si vous êtes vraiment intéressé, demandez-lui des références de livres ou d’articles pour approfondir le sujet, cela pourra grandement augmenter votre compréhension du cours.

Mais je le répète, restez vrai ! Votre démarche doit être sincère car si vous n’êtes pas réellement motivé à lire un livre ou un article que pourrait vous recommander votre professeur, alors gardez votre excès de zèle pour quelqu’un d’autre !

Dans d’autres situations, que vous jugerez appropriées, n’hésitez pas à pousser l’échange avec votre professeur encore plus loin et à lui poser des questions sur son parcours, s’il travaille aussi à côté dans le domaine qu’il enseigne, quel était le sujet de sa thèse lorsqu’il était encore étudiant, etc.

En dehors du cours que votre professeur vous donne, d’autres sujets le passionnent et son expérience peut vous apporter beaucoup ! Vous tisserez alors des liens plus étroits avec votre professeur qui a bien plus à vous apprendre que vous ne le croyez !

Pour résumer :

Incontestablement, faire partie de la catégorie des « bons » élèves sera remarqué par votre professeur et pourra vous faciliter la tâche dans de nombreuses situations. Votre professeur sera sans doute plus flexible s’il voit que vous êtes motivé à progresser, et cela même si vos notes sont moyennes. Il aura aussi tendance à essayer de vous tirer vers le haut et à porter davantage son attention sur vous.

Mais attention ! Comme vous l’aurez compris, comme n’importe quelle relation, le rapport enseignant-élève se base sur la confiance et la spontanéité. Nul besoin de vous faire passer pour quelqu’un que vous n’êtes pas.

Soyez seulement curieux et prenez conscience que votre professeur est avant tout une personne animée d’une vocation, d’un désir d’enseigner et de transmettre son savoir.

Acceptez de recevoir de nouveaux enseignements de la part de votre professeur et votre relation avec lui sera automatiquement plus riche et profonde !

 

 

(Crédit photo : Richard Busch)
Share.

2 commentaires

Leave A Reply