Réussir ses études avec la Programation Neuro-Linguistique (PNL)

2

Dans cet article, nous allons parler d’une discipline qui s’appelle la Programmation Neuro-Linguistique ou PNL pour les intimes. Ne prenez pas peur, derrière ce nom plutôt barbare, se cache des concepts simples mais aussi des outils qui peuvent réellement changer votre vie (et pas seulement d’étudiant).

Qu’est-ce que la PNL ?

La PNL est née de deux hommes nommés Richard Bandler et John Grinder, respectivement psychologue et linguiste. Les deux amis se posent la question suivante : comment apprendre à penser et à communiquer plus efficacement avec les autres et avec soi ? Pour ce faire, ils décident de rencontrer les plus grands thérapeutes de l’époque, afin d’étudier leurs stratégies et leurs méthodes de communication, les analyser, les copier et les reproduire.

Ainsi est née cette discipline, véritable science de la communication traitant de la manière dont les êtres humains fonctionnent. Elle tire au clair ce qui se cache derrière le secret des personnes qui réussissent, et met en lumière les différents outils permettant d’opérer des changements personnels chez tout un chacun.

La PNL est issue du champ thérapeutique, mais elle est aujourd’hui utilisée dans de nombreux domaines comme l’apprentissage (voilà la partie qui nous concerne le plus !), la politique, le coaching, la communication, le marketing, la vente, et bien d’autres secteurs.

Vous comprenez bien que si la PNL permet de couvrir ces nombreux domaines, c’est qu’elle dispose d’une grande variété d’outils. Le but de cet article n’est pas de vous les exposer tous, néanmoins nous allons parler d’un de ces outils nommé « ancre » qui va vous être fort utile une fois intégré.

 Qu’est-ce que la technique d’ancrage ?

 Les techniques d’ancrage permettent de créer des états positifs en vous. Une ancre correspond à un stimulus externe qui déclenche un état interne ou une réponse.

C’est en fait très simple. Vous connaissez l’histoire du chien de Pavlov ? Pavlov, un scientifique, nourrit son chien tous les jours mais s’assure juste avant de lui donner à manger de faire sonner une petite clochette. Il répète ce processus chaque fois qu’il le nourrit. Un jour, il sonne la clochette et au lieu de le nourrir observe la réaction de l’animal. Son chien est en train de saliver et de baver partout ! Conclusion ? L’animal a associé le son de la clochette au fait d’être nourri, et cela déclenche en lui une réponse ! C’est la découverte du conditionnement classique.

Les techniques d’ancrage permettent d’aboutir au résultat précédent (mais en mieux !). Et même si baver au son d’une clochette ne nous intéresse pas beaucoup, d’autres perspectives bien plus « alléchantes » vont vous permettre de devenir un étudiant hors-norme et de réussir vos études !

 La PNL pour réussir vos études ?

Nos souvenirs sont stockés sous forme d’associations à nos sens. Les odeurs sont des ancres particulièrement puissantes. Par exemple, vous sentez l’odeur d’un gâteau et cela vous transporte aussitôt chez votre grand-mère quand celle-ci vous faisait son clafoutis aux cerises quand vous étiez plus petit ! Ou s’il vous est déjà arrivé d’abuser de whisky lors d’une soirée, le simple fait de sentir l’odeur de cet alcool peut vous donner la nausée. Au cours de notre quotidien, nous créons en permanence des ancres positives… mais aussi négatives.

Vous vous rendez compte que nous sommes donc « programmés » et qu’une simple odeur, un son, une image ou même un geste peut déclencher en nous des souvenirs anciens très vivaces.

La bonne nouvelle, c’est que la PNL permet de prendre tout cela en main et de vous programmer à réagir comme vous le voulez face à un stimulus que vous aurez déterminé vous-même à l’avance.

C’est comme si vous alliez pouvoir créer une télécommande sur-mesure et qu’en appuyant sur l’un des boutons, vous induisiez la réaction que vous souhaitez !

Voici la liste non-exhaustive des réactions que vous pouvez induire en vous :

  • Entrer dans un état de détente immédiate
  • Vous endormir plus facilement
  • Entrer dans un état de motivation très forte, instantanément
  • Décupler votre énergie lorsque vous vous sentez fatigué
  • Accroître votre sentiment de confiance en vous (pour un examen par exemple)
  • Augmenter votre mémoire et améliorer votre apprentissage
  • Booster votre créativité et trouver de nouvelles solutions à un problème

…Et tout ce que votre imagination vous autorise !

 

Comment procéder pour créer une ancre ?

1) Choisissez tout d’abord l’émotion ou l’état interne que vous voulez déclencher en vous.

Comme vous l’avez lu ci-dessus, le panel de réactions que vous pouvez créer n’a de limite que votre imagination ! Vous pouvez choisir d’induire un sentiment de confiance en vous très fort, une motivation de vainqueur, ou même le calme et la sérénité lors d’un examen.

Exemple : Je veux déclencher en moi un fort sentiment de confiance en mes capacités

 

2) Choisissez une expérience passée lors de laquelle vous avez déjà utilisé cette émotion.

Souvenez-vous d’une expérience au cours de laquelle vous avez su utiliser avec brio la ressource que vous voulez développer. Fouillez dans vos souvenirs et si jamais aucune de vos situations passées ne comporte la ressource que vous voulez acquérir, prenez exemple sur une personne que vous admirez pour la qualité que vous voulez maîtriser.

Exemple : Je me souviens d’un examen oral où après avoir lu le sujet, un sentiment de maîtrise de la situation s’est emparé de moi, je connaissais parfaitement le thème, je savais que j’allais réussir et j’avais totalement confiance en moi.

 

3) Choisissez un stimulus

Associez un stimulus à la réaction que vous voulez créer en vous. Ce stimulus peut être de différentes natures en fonction de vos besoins. Cela peut être une image, un geste, un son ou même une odeur (bien qu’il vous sera plus difficile de générer une odeur dans n’importe quelle situation). Prenez garde à ce que le stimulus soit un minimum « original ». Plus il sera unique, mieux c’est !

Exemple : Pour ancrer un profond sentiment de confiance en moi, je sers mon poignet gauche avec ma main droite, je joins mon index avec mon pouce, je me répète une phrase à haute voix, je pousse un cri de victoire caractéristique, je visualise une image ou une vidéo qui m’inspire, etc.

 

4) Visualisez

Vous avez maintenant tous les ingrédients en main. Placez-vous dans un endroit calme où vous ne serez pas dérangé. Fermez les yeux et visualisez une expérience vécue au cours de laquelle vous avez utilisé votre ressource. Revivez-la le plus précisément possible et sentez l’émotion qui s’empare de vous, quand elle est à son apogée, que son intensité est maximale, ancrez le stimulus que vous avez précédemment choisi (geste, son, image, odeur).

N’hésitez pas à répéter plusieurs fois votre visualisation et votre mise en place d’ancrage afin que votre cerveau fasse bien l’association des deux.

 

Revenez dans « l’ici et maintenant », ouvrez-les yeux et respirez un grand coup. Réalisez à présent votre stimulus. Si l’émotion associée se génère en vous de manière automatique, vous avez réussi ! Félicitations ! Si rien ne se passe, pas de problème, reprenez les étapes précédentes, vous êtes sans doute allé trop vite, sans laisser le temps à votre esprit d’assimiler les différentes étapes.

 

Les 4 piliers à connaître pour réussir un bon ancrage

1 er pilier : Plus l’état interne est intense, plus le conditionnement sera efficace et durera dans le temps.

Si en même temps que vous vous conditionnez, vous pensez à autre chose, le stimulus correspondra à différents signaux et perdra alors de sa force.

Si vous voulez qu’une ancre soit efficace, que votre stimulus entraîne une réaction donnée, vous devez y associer un état interne le plus intense possible, auquel participe votre corps entier.

N’hésitez pas non plus, à chaque fois que vous vivez l’émotion ancrée dans votre quotidien (sans qu’elle ne soit déclenchée par votre stimulus), à exécuter votre ancre afin de la renforcer encore plus !

2 ème pilier : Il est primordial de produire le stimulus au moment même où votre émotion est à son intensité maximale.

Si vous vous conditionnez trop tôt ou même trop tard, votre ancre déclenchera ensuite un état qui ne sera pas à son potentiel maximal.

3 ème pilier : Choisissez un stimulus unique en son genre

Votre cerveau doit comprendre de manière claire qu’au signal que vous effectuez, il doit associer une réaction. Si le stimulus que vous avez choisi ne sort pas de l’ordinaire, votre cerveau aura du mal à détecter le signal et ne réagira pas. De plus, faites attention à ce que le stimulus choisi ne fasse pas partie des gestes que vous êtes amené à faire au quotidien, ainsi qu’avec d’autres personnes. Si vous ancrez par une poignée de main, un sentiment de relaxation profonde pour vous endormir, chacune des personnes qui vous saluera dans la journée se demandera pourquoi vous avez tout le temps l’air endormi lorsque vous lui dites bonjour !

4 ème pilier : Afin que l’ancre fonctionne de manière efficace, vous devez répéter chaque fois exactement le même stimulus

Si, au moment voulu, vous pressez votre front à un endroit précis et avec une force particulière, vous ne déclencherez aucune réponse en exécutant ce geste à un autre endroit ou avec moins de force. De même pour l’intonation d’une phrase ou sa vitesse d’articulation.

Vous avez dorénavant tous les outils pour devenir un super étudiant et vous programmer à la réussite de vos études !

Alors au lieu de vous laisser programmer par le monde qui vous entoure, devenez plutôt acteur de votre vie !

 

 

 

Share.

2 commentaires

  1. salut, merci pour cet apport pour nous aide à mieux réussir nos études.
    j’aimerai savoir si en se focalisant sur un stimulus pour nous conditionne, nous nous privons pas d’énormes potentialité que possède l’être humain.

    • Bonjour Arthur !

      La PNL t’offre justement la possibilité de créer de nouvelles réponses que tu ne possédais pas auparavant et d’ouvrir les yeux sur les mécanismes que tu avais « l’habitude » de mettre en place devant un événement donné, qui pouvaient ne pas être les plus adéquats.
      Cela te permet d’élargir ton éventail d’options de réaction, de te donner plus de liberté et d’exprimer tout ton potentiel !

      De plus, les ancrages te permettent de t’auto-conditionner quand tu le souhaites…. ou non ! C’est toi qui décide !

Reply To Arthur Cancel Reply